La femme est-elle plus évoluée?

Nous célébrons aujourd’hui la Journée Internationale de la Femme ! 🎉
J’ai parfois tendance à dire que la femme est plus évoluée, car elle a plus d’œstrogènes alors que l’homme n’est pas capable, à partir de sa testostérone de fabriquer autant d’œstrogènes 🙂

Saviez-vous que le genre masculin se féminise de plus en plus ? Au fil des millénaires, le crâne et l’ossature des hommes ont changé, nous avons par exemple un front moins proéminent, visage plus rond, etc. Cela est dû à la sédentarité et au besoin de vivre en société. Un homme ayant trop de testostérone est un guerrier, agressif, etc. De nos jours, il est difficile de vivre correctement en société si on a un taux de testostérone trop élevé.

À l’occasion de la Journée Internationale des Droits de la Femme, je me suis également penché sur le thème de la complémentarité des hormones sexuelles (féminines et masculines). En effet, nous avons besoin des hormones sexuelles qui sont prédominantes dans l’autre sexe, et inversement.

Un taux plus élevé de testostérone chez une femme fait toute la différence. Elle réduit les risques de dépression, donne un caractère déterminé, améliore la capacité de faire du sport et, à très long terme il est probable qu’elle joue un rôle clé dans l’espérance de vie. Une étude a d’ailleurs démontré que les femmes centenaires d’Okinawa avaient, en moyenne, 2,5 fois plus de testostérone que les américaines de 70 ans.

Les hormones féminines sont également très importantes pour le sexe masculin. Les hommes qui ont très peu d’œstrogènes (les hormones féminines principales) ont des os moins solides (ostéoporose), souffrent plus facilement de troubles de l’humeur et ont un physique moins attirant. Les hommes qui présentent un taux bas en progestérone (l’autre hormone féminine), l’autre type d’hormone féminine, développent plus facilement une calvitie masculine et une hypertrophie de la prostate.

The Okinawa Diet

Share This: