L’avis du mois : Février & Mars – Coronavirus & Immunité – Dr Hertoghe

Depuis le début de cette pandémie, je voulais vous écrire. Comme vous le savez, une infection à coronavirus tue principalement les hommes immunodéficients de plus de 80 ans, mais les membres de toutes les catégories d’âge et sexes peuvent être gravement affectés dans des conditions de diminution de l’immunité. Mon but est de vous donner des astuces pour prévenir la maladie et booster votre immunité afin de préserver votre santé et celle de vos proches.

En plus des excellentes mesures de santé proposées par les instituts de santé gouvernementaux vous pouvez :

Garder l’atmosphère intérieure assez humide

À l’intérieur d’un immeuble (maison, bureau, salle de classe), gardez l’atmosphère assez humide (au moins 65-70% d’humidité) en utilisant des humidificateurs qui répandent de la vapeur dans l’air, et en gardant les fenêtres entrouvertes quand il pleut. La principale raison qui explique pourquoi les infections virales et bactériennes sont beaucoup plus fréquentes en hiver, et non en été, est qu’en hiver, l’air intérieur est trop sec en raison de la surchauffe. La surchauffe dessèche profondément la muqueuse des voies respiratoires (gorge, larynx, bronches et bronchioles des poumons). Ce dessèchement rend la muqueuse beaucoup plus mince et fragile, permettant à des millions de virus de pénétrer facilement dans le corps, submergeant le système immunitaire. Lorsque l’air est suffisamment humide, la muqueuse des voies respiratoires est plus épaisse et résiste beaucoup aux virus. Cela ne permet pas à beaucoup de virus de pénétrer, et ceux qui y parviennent sont vite neutralisés par le système immunitaire.

Booster votre immunité

+ Buvez beaucoup d’eau au moins 2L/jour

+ Suivez un régime alimentaire anti-inflammatoire (légumes et fruits frais, viande ou poulet cuits à la vapeur ou bouillis), évitez les sucreries, les céréales non germées et les produits laitiers qui réduisent votre immunité.

+ Dormez suffisamment

+ Prenez plusieurs suppléments nutritionnels qui stimulent l’immunité :

    1. Un supplément multivitaminé
    2. Vitamine A 25 000-100 000 UI/jour selon les taux dans les tests de laboratoire
    3. Vitamine D 10 000 UI/jour
    4. Vitamine C 1-2 g/jour

Si vous souffrez déjà d’une infection virale, le Dr Browstein (USA) recommande de prendre les traitements nutritionnels suivants pendant les 5 premiers jours de l’infection :

+ 50 000 UI/jour de vitamine D3

+ 5 à 10 g/jour de vitamine C (selon la tolérance, l’excès produit de la diarrhée)

+ Vitamine A 100 000 UI/jour

+ J’ajouterais une prise d’iode (sous forme de solution Lugol à 5%) : 5-10 gouttes/jour.

 

L’importance d’une balance hormonale

Les traitements hormonaux sont protecteurs, leur effet étant d’allonger la vie et de permettre d’être en meilleure santé. Voici les traitements qui boostent l’immunité:

+ Un traitement thyroïdien améliore le système immunitaire (traitement à long terme qui se met en place en plusieurs mois).

+ La thymosine-alpha-1 est la substance produite par le corps qui stimule le plus le système immunitaire.

+ Le cortisol est également important, car les patients présentant une carence surrénale (insuffisance de cortisol) sont très sensibles aux infections, de sorte qu’ils doivent corriger leur carence pour diminuer leur risque d’infection par le coronavirus, les autres virus et bactéries.

 

La controverse du cortisol

Sur internet et dans les journaux, il a été signalé que l’ibuprofène et d’autres médicaments anti-inflammatoires peuvent réduire la résistance à l’infection Coronavirus. Ce n’est pas vrai pour l’hydrocortisone anti-inflammatoire ou tout autre dérivé de cortisol lorsque ces suppléments sont pris en quantités physiologiques – dose qui corrige une carence surrénalienne – et combiné avec la prise d’une quantité similaire de DHEA – l’autre hormone surrénalienne importante, qui protège contre les effets secondaires du cortisol -. Plus la dose de DHEA est élevée, plus la dose de cortisol peut être élevée sans causer d’atrophie et d’autres effets indésirables.

En fait, en cas d’insuffisance surrénalienne, l’administration de cortisol associé à la DHEA stimule (fortement) le système immunitaire. Vous devriez même augmenter dans les premières heures et jours d’infection la dose afin de vous débarrasser de l’infection plus rapidement. Cependant, à des doses excessives, prises pendant de longues semaines, le cortisol et ses dérivés réduisent le volume du thymus (atrophie), et la production par le thymus de cellules immunitaires et hormones immunitaires comme la thymosine-alpha-1 et crée ainsi une carence immunitaire.

 

Share This: