Journée Internationale du Sommeil

La journée internationale du sommeil est l’occasion idéale pour moi de vous rappeler l’importance de bien dormir. En effet, vous l’aurez compris, le sommeil est indispensable au bien-être et à la stabilité d’un individu. Un être humain a besoin de dormir, en moyenne, entre six et huit heures par nuit. Notre sommeil est constitué de 5 étapes graduelles différentes ; les stades 1 et 2 sont ceux du sommeil superficiel. Viennent après les stades 3 et 4 de sommeil lent profond. Arrive enfin la phase de sommeil paradoxal ou sommeil REM (Rapid Eye Movement), en raison des mouvements oculaires rapides, durant laquelle le tonus musculaire est aboli et où nous rêvons. Une nuit de sommeil comporte quatre à six cycles de ces cinq étapes de sommeil, jusqu’à notre réveil le matin.

Saviez-vous que…

| Si vous avez du mal à vous endormir ou à vous rendormir après un réveil au milieu de la nuit, vous manquez peut-être de mélatonine.

| Si votre sommeil est superficiel et que vous sentez que vos nerfs et vos muscles sont tendus la nuit, vous avez peut-être une carence en mélatonine ou en hormone de croissance.

| Si vous avez du mal à aller vous coucher avant minuit, vous manquez peut-être de mélatonine et d’hormones thyroïdiennes.

| L’apport d’énergie fournie par le cortisol permet au corps de se réveiller.

| L’administration de GABA avant le coucher peut réaliser des merveilles en détendant complètement vos muscles.

| Le 5-HTP et le tryptophane peuvent être associés pour aider les personnes qui présentent de gros troubles du sommeil dans la seconde partie de la nuit.

 

Bien dormir: aussi une question nutritionnelle 

Voici quelques conseils nutritionnels pour vous aider à avoir un sommeil de meilleure qualité :

| Le 5-HTP, un précurseur de la mélatonine, existe en deux types ; celui provenant du safran diminuant l’anxiété et favorisant l’endormissement ainsi que celui provenant de plantes appelées « griffonia » qui possèdent la capacité d’améliorer l’humeur ainsi qu’un effet coupe-faim.

| Évitez les boissons et aliments caféinés (café, le thé (même vert), sodas à base de cola, chocolat noir ou au lait) ainsi que l’alcool, car ils réduisent la production de mélatonine et favorisent le syndrome des jambes sans repos.

| Le manque de sommeil peut provoquer la boulimie, deux phénomènes hormonaux rentrent en jeu alors ; une carence en leptine ainsi qu’un excès en ghréline, on a dans ce cas-là tendance à prévaloir la faim au détriment de la satiété. Par conséquent, on consomme des produits sucrés ou des biscuits salés par exemple, ce qui amène un état d’excitation. On a donc moins envie de dormir et plus de manger.

 

Rapport : Fatigué de mal dormir

Le sommeil, tout un processus hormonal 

La mélatonine, aussi appelée « hormone du sommeil« , est responsable de l’endormissement.
Cette hormone favorise un sommeil plus détendu et donc de meilleure qualité. N’oublions pas que le repos est un facteur clé pour être en bonne santé, le sommeil permet notamment au système immunitaire de se (re)mettre en place durant la nuit. Au réveil, c’est le cortisol qui remplace la mélatonine afin de permettre l’attention et l’éveil et mobiliser les capacités immunitaires.

La mélatonine est sécrétée lorsque la lumière du jour faiblit, c’est bien pour ça que l’on a envie de se reposer plus tôt en hiver. Elle apaise l’anxiété et la nervosité. Une présence insuffisante de ces hormones provoque des troubles du comportement comme ceux rencontrés chez les adolescents qui ne dorment pas assez. Chez les adultes qui manquent de sommeil, en revanche, on remarque une augmentation exponentielle du degré d’anxiété, de nervosité et de colère ainsi qu’un manque de reconnaissance.

La mélatonine permet également de détendre les muscles. Certaines personnes ressentent des tensions à ce niveau-là ce qui les empêche d’avoir un bon sommeil, on peut évoquer là le syndrome des jambes sans repos, un supplément en mélatonine peut alors être administré et calmer ce genre de troubles.

Comment augmenter son taux de mélatonine?

Les hormones thyroïdiennes sont responsables de la croissance ainsi que du développement du corps. Elles peuvent cependant se retrouver en état d’hypofonctionnement ou d’hyperfonctionnement, on constate alors une production insuffisante ou excessive d’hormones.

Cet excès d’hormones thyroïdiennes peut générer des insomnies, notamment par le biais d’un trouble du système nerveux provoquant une hyperactivité, une irritabilité et un état de stress. Il faut savoir que l’insomnie survient lorsque le rythme cardiaque accélère. Cela a donc des répercussions sur le physique ainsi que sur le psychique de l’individu.

Si le problème est localisé et qu’il s’avère en lien avec la présence d’un excès d’hormones thyroïdiennes, il est donc nécessaire de passer par un traitement de l’hyperthyroïdie.

L’hormone de croissance est destinée à apporter la paix intérieure et la sérénité, elle aide également les enfants à grandir et les adultes à sauvegarder un corps ferme avec des muscles toniques et une peau élastique. Lorsque notre sommeil est écourté, son taux s’affaiblit. Elle est aussi connue pour améliorer les phases de sommeil lent profond et paradoxal. Les personnes atteintes d’une carence en hormone de croissance souffrent d’un manque de sommeil lent profond et de sommeil paradoxal. Elles sont bloquées sur les deux premiers stades du sommeil qui sont légers, superficiels et inefficaces. On observe alors chez ces gens-là un état constant d’épuisement.

 

Ecrans bleus, quelle influence sur votre sommeil?

Nous vivons dans une ère où la technologie a pris le dessus, nous sommes pratiquement tous sur nos appareils numériques, que ce soit pour des raisons personnelles ou professionnelles. Il se trouve que la lumière bleue de ces écrans est l’une des causes majeures des troubles du sommeil. Comme nous avons pu le voir un peu avant, la mélatonine commence son processus de sécrétion lors de la soirée, cela veut dire qu’on va entrer en période de sommeil, mais pourquoi ça ? Eh bien parce que cette hormone est sécrétée grâce à l’obscurité et voit sa quantité diminuer de façon considérable lorsqu’on est face à une lumière aussi intense que celle des écrans. Il faudrait par conséquent prendre des mesures en rapport avec l’intensité de la lumière, la tonalité de celle-ci ou bien encore la proximité de l’œil. L’Institut National du Sommeil et de la Vigilance a émis des recommandations afin de trouver le sommeil plus facilement et d’améliorer sa qualité, l’une des plus importantes étant ; laisser de côté tout appareil numérique comportant un écran 1h10 avant l’heure du coucher.

Faites de beaux rêves,

Share This: